Yoga Ayurveda Saumur | L’enseignement de Nil Hahoutoff (partie 2)
16593
post-template-default,single,single-post,postid-16593,single-format-standard,vcwb,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
 

L’enseignement de Nil Hahoutoff (partie 2)

L’enseignement de Nil Hahoutoff (partie 2)

L’exercice de l’Eveil ou BUDDHI MUDRA PRANAYAMA:

Allongé(e) sur le sol, la nuque bien étirée, en inspirant repliez une jambe pour porter le genou près de la poitrine et posez les mains sur la rotule, les doigts dirigés vers le pied. Tout le temps de l’inspiration, exercez ainsi une pression dans l’axe de la cuisse, comme si vous vouliez raccourcir le fémur. En ayant terminé d’inspirer, gardez l’air un moment, le temps que cela est agréable, sans fermeture au niveau de la glotte, comme si l’inspiration pouvait se prolonger. Quand l’envie d’expirer se présente, reposez tranquillement la jambe et les bras au sol. Après un soupir ou un bâillement, faites la même chose avec la deuxième jambe.

Ensuite, repliez à nouveau une jambe, reprenez appui sur le genou et inspirez profondément. Quand l’expiration se présente, laissez descendre uniquement le ventre, en expirant partiellement. En maintenant le ventre abaissé, vous inviterez une deuxième inspiration à se faire un peu plus haut: la cage thoracique montera vers le menton, en même temps que vous exercerez un léger appui de la tête au sol, la nuque restant longue. Tout en gardant l’air agréablement, vous percevrez l’ouverture de la zone sus-claviculaire. Quand la deuxième expiration se présente, vous reposerez la jambe et les bras au sol. Répétez l’exercice avec l’autre jambe.

Vous pratiquerez ensuite cette double respiration en laissant les bras allongés de chaque côté du corps, en repliant simplement une jambe pour porter le genou près de la poitrine. Si vous observez une tendance de la cage thoracique à s’effondrer pendant la première expiration, vous pourrez exercer une légère pression des bras dans le sol pour la maintenir levée.

En ayant terminé ce travail de préparation respiratoire, prenez le temps pour observer et accueillir les sensations, et laissez survenir un profond soupir ou bâillement.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.